Boardroom

Rapport 2015 sur les priorités en matière de santé mentale au travail

Découvrez ce que les employeurs, les employés et les médecins pensent de la santé mentale au travail.

Salle des médias

Vous êtes ici

Communiqués de presse

La santé mentale des Canadiens est liée à la qualité du soutien fourni par leur employeur durant la pandémie de COVID-19

L'Indice de santé mentaleMC de Morneau Shepell montre une chute de 11 points par rapport au score de référence de 75 avant la pandémie

TORONTO, le 6 juill. 2020 /CNW/ - Morneau Shepell, un grand fournisseur de services de mieux-être global, de santé mentale et de santé mentale numérique au Canada, a publié aujourd'hui son rapport mensuel sur l'Indice de santé mentaleMC, révélant pour un troisième mois consécutif un résultat négatif en matière de santé mentale au pays. Les résultats montrent que bien que la majorité du pays amorce de nouvelles phases de réouverture, les Canadiens baignent encore dans l'incertitude découlant de la pandémie et ont plus que jamais besoin du soutien de leur employeur.

Le score à l'Indice de santé mentaleMC s'établit à -11. Ce score mesure l'amélioration ou la détérioration de la santé mentale par rapport au score de référence de 75 antérieur à 2020. Le score global de ce mois-ci est d'un point supérieur au score du mois dernier. L'Indice de santé mentaleMC suit également des scores secondaires par rapport au score de référence, mesurant le risque lié à l'anxiété (-12,9), la dépression (-12,7), la productivité au travail (-12,1), l'optimisme (-12,0) et l'isolement (-11,6). Alors que les scores secondaires demeurent faibles, on constate une légère amélioration dans ces domaines par rapport au mois précédent.

« Alors que le pays amorce de nouvelles phases de réouverture et que les restrictions s'assouplissent, il est important ne pas perdre de vue la santé mentale des Canadiens et de reconnaître que le bien-être mental exige le même degré d'attention et de soin que la santé physique », affirme Stephen Liptrap, président et chef de la direction. « Les répercussions à long terme d'une santé mentale précaire persistante ne préoccupent pas seulement les particuliers, mais également les organisations et les gouvernements en raison de la hausse des coûts liés à la santé et à l'invalidité, et aux retombées négatives sur la participation de tous à l'économie. C'est fantastique de voir que les organisations et les gouvernements offrent du soutien en santé mentale depuis quelques mois, mais notre Indice de santé mentaleMC nous montre qu'il faut en faire plus. »

Forte corrélation entre la réponse aux besoins en santé mentale de l'employeur et la santé mentale
La qualité de la réponse aux besoins en santé mentale qu'un employeur donne aux employés a une incidence sur le bien-être mental des Canadiens. Plus du tiers des répondants (34 pour cent) indique que durant la pandémie, leur employeur a répondu à leurs besoins en santé mentale de façon incohérente, médiocre ou très médiocre. Les scores à l'Indice de santé mentaleMC pour ce groupe s'établissaient à -17,2 pour ceux qui ont indiqué que la réponse de leur employeur était incohérente, à -17,7 pour ceux qui ont répondu qu'elle était médiocre, et à -26,3 pour ceux qui ont indiqué qu'elle était très médiocre. Cela se compare à -10,4 chez ceux qui ont indiqué que la réponse aux besoins en santé mentale était relativement bonne, et de -1,0 chez ceux qui ont déclaré qu'elle était très bonne.

Ces résultats montrent que la qualité du soutien offert par l'employeur est de la plus haute importance, car la perception qu'a une personne de la façon dont son employeur répond aux besoins en santé mentale des employés est fortement liée à sa santé mentale. À mesure que le pays reprend ses activités, les répondants qui se sentaient mal soutenus ont cité des domaines pour lesquels leur employeur pouvait les aider, notamment en leur donnant des consignes claires sur la façon d'éviter de propager ou de contracter le virus (27 pour cent) et de l'aide pour composer avec l'anxiété (23 pour cent).

« La santé mentale des Canadiens est affectée depuis le début de la pandémie. C'est toujours le cas, alors que les gens retournent au travail et que de nouveaux agents stressants émergent », souligne Paula Allen, première vice-présidente, Recherche, analytique et innovation. « La reprise de l'économie est un changement bienvenu et positif pour certaines personnes, mais pour d'autres, réintégrer le milieu de travail apporte son lot de nouvelles incertitudes quant à leur santé et leur sécurité. Les gens se demandent si un jour les choses redeviendront comme avant, et ils ne savent pas vraiment à quoi ressemblera leur travail et leur vie. Les employeurs doivent continuer à promouvoir leur plan et les ressources de mieux-être auprès des employés qui ont besoin de soutien, tout en cherchant des occasions de montrer aux employés que leur santé mentale compte par-dessus tout. »

Il est peu probable que les Canadiens reviennent à leurs habitudes de consommation après la pandémie
L'Indice de santé mentaleMC de ce mois-ci révèle que les préoccupations relatives à la sûreté, la sécurité d'emploi et le risque financier changeront les habitudes de consommation après la pandémie. Parmi les répondants, seulement 19 pour cent ont indiqué qu'ils reprendraient probablement leurs anciennes habitudes de consommation après la pandémie de COVID-19. Il existe de nombreux obstacles pour ceux qui hésitent à revenir à leurs anciennes habitudes de consommation : 39 pour cent s'inquiètent du risque d'infection s'ils se trouvent dans des magasins ou des aires de service, 27 pour cent disent qu'ils s'inquiéteront de leur sécurité d'emploi pendant un certain temps et 22 pour cent indiquent que leurs revenus ont changé depuis le début de la pandémie.

Les données montrent qu'ensemble, la distanciation physique, l'isolement volontaire et la fermeture de certaines entreprises changent la manière dont les Canadiens perçoivent l'achat de biens non essentiels. La probabilité que les particuliers fréquentent des commerces physiques après la pandémie diminue, car ce qui était auparavant un luxe pour plusieurs est maintenant considéré comme une menace pour la santé, la sécurité et les finances personnelles.

« L'avenir de l'économie reste incertain, malgré la réouverture des entreprises partout au pays », affirme madame Allen. « Notre Indice de santé mentaleMC montre que les Canadiens sont beaucoup plus économes qu'avant la pandémie et qu'ils sont prudents quant à la manière dont ils dépensent leur revenu disponible. Nous devons surveiller de près les répercussions que l'économie actuelle a sur la santé mentale des Canadiens, pour assurer que leur bien-être physique, mental, social et financier demeure fort après la pandémie et dans les années qui la suivront. »

À propos de l'Indice de santé mentaleMC
Cette enquête mensuelle de Morneau Shepell a été menée au moyen d'un sondage en ligne en anglais et en français du 29 mai au 9 juin 2020, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l'échantillon est représentative de cette population. La marge d'erreur de cette enquête est de plus ou moins 3,2 %, 19 fois sur 20. L'Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d'avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019. Vous pouvez consulter le rapport complet pour le Canada à https://www.morneaushepell.com/permafiles/92828/indice-de-sante-mentale-national-canada-juin-2020.pdf.

À propos de Morneau Shepell
Morneau Shepell est un grand fournisseur de services de gestion des ressources humaines axés sur la technologie, qui adopte une approche intégrée du mieux-être des employés grâce à sa plateforme infonuagique. Nous cherchons à offrir à nos clients des solutions de calibre mondial afin de favoriser le mieux-être mental, physique, social et financier de leurs employés. En veillant au mieux-être des gens, nous contribuons au succès des entreprises. Nos services portent sur l'aide aux employés et à la famille, la santé et le mieux-être, la reconnaissance, l'administration des régimes de retraite et d'assurance collective, les services-conseils en régimes de retraite ainsi que les services en actuariat et en placements. Morneau Shepell compte environ 6 000 employés qui travaillent avec près de 24 000 organisations clientes, lesquelles utilisent nos services dans 162 pays. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société, visitez le site morneaushepell.com.

SOURCE Morneau Shepell Inc.

Pour plus de renseignements: Josée St-Pierre, Morneau Shepell, media@morneaushepell.com, 855 622-3327; Catherine Snider, Kaiser Lachance Communications, catherine.snider@kaiserlachance.com, 416 419-8333